Archive de la catégorie ‘big NO NO ‘s’

Suis-je la seule à qui cela fait total pitié?

Samedi 7 juin 2008

cindysanderbadge.bmphttp://cindysander.m6store.fr/

cindysander.gifcindysander.gifTout de suite, je vous vois venir: « mais c’est du second degré! ».

I know. C’est même du 38ème degré. Ce n’est pas le problème.

Vous allez me dire: « c’est ton point de vue fashion qui te fait dire que ces badges ne sont pas gérables? ». Eh bien, même pas. J’adore les badges (en particulier les badges APC - www.apc.fr). Et j’adore le second degré en fashion (j’étais la première à me ruer sur les tank tops de la marque Joie imprimés « Fashion sucks »).

C’est pas ça, l’idée est plutôt marrante, j’avoue… Mais je trouve que quelque chose cloche.

Déjà, I’m sorry but all the people I’ve seen who were actually wearing these badges n’ont aucun second degré. Ce sont des gens qui veulent se donner un genre « regardez je suis un gros cool trop fun ». Je parie même que ces gens n’ont même pas dû voir le casting de cette fameuse Cindy Sander (qui était, il est vrai, totalement HILARANT, particulièrement la petite chorégraphie sur la chanson de Nadiya « et c’est partie pour le show » – laquelle me fait déjà me rouler parterre).

Deuxièmement, le concept des « I Heart sth » est usé de chez ultra usé. Les seuls qui ont réussi brillamment à le renouveller, mais en toute sobriété, je trouve que c’est APC (cité deux foix en un seul et même article, mais je leur fait de la pub grave, là!), avec leurs T-Shirt de la collection « magasin général »  avec un médiator à la place du coeur.

Enfin. Let it go. This joke is sooooo march 2008. C’était marrant la semaine, voire les deux semaines après le passage de son passage au casting, quand en échangeant après coup avec nos amis nos impressions de nos matages de la Nouvelle Star, on se rendait compte qu’on s’était poêlé tous en même temps. Là, le buzz a tué le buzz. Rien qu’à voir la prestation de Cindy Sander à Baltard, sincèrement, ce n’était même pas marrant, c’était du réchauffé, voire du microondé. Comme dirait ma mère, « les blagues les plus courtes sont les meilleures ». Wake up guys, on est en juin 2008, et franchement, ne me dites pas que rien d’au moins aussi drôle n’a été vu à la télé depuis!

(et personnellement, j’ai préféré le casting de Valentina http://www.wideo.fr/video/iLyROoaftf05.html - je crois que peu de personnes l’ont relevé, mais il était juste MYTHIQUE – allez vraiment voir le lien, ça vaut le coup)

Girls, if you wanna wear leggings, please stop flashing your camel toe

Samedi 7 juin 2008

sharonstonecameltoe.jpg

Je suis la première à mettre des leggings (ah! oui j’en profite pour vous dire qu’on ne dit pas « un legging », mais « des leggings », autant qu’on ne dit pas « un ciseau », mais « des ciseaux », ou encore qu’on ne dit pas « un espèce », mais une « espèce ») à toutes les sauces depuis 2005, je choque même certaines de mes amies lorsque l’hiver à Paris je ne porte qu’un T-Shirt long sur des leggings (« Meuf, tu n’as pas de pantalon là, c’est chaud! »).

Mais une chose est sûre : i’m always super careful that there is absolutely no camel toe action going on down there.

Evidemment, ça dépend : maybe it’s deliberate, maybe it’s your thing to flash your crotch.

Mais si ce n’est pas le cas: s’il vous plaît, faites attention.

Et ne versez pas dans l’effet inverse, où c’est justement trop lâche devant et donc absolument immonde. Une marque a tenté de fabriquer des « low crotch leggings » effet sarouel, mais – images ci-dessous à l’appui – ce n’est pas du tout du tout DU TOUT flattering (j’appelle ça « l’effet pampers »).

locrotchleggings500.jpg

Tecktonik et Mulet, même combat

Samedi 7 juin 2008

tecktonik.jpgmullet.jpg

CECI EST UN AVERTISSEMENT POUR TOUS LES « TECKTONICIENS » TOUJOURS EN VIE:

Let it go.

The trend is over. It is soooo 2007.

Just like the mullet is so 1982.

Or like Larusso is 1998.

Non, sérieusement: n’avez-vous pas remarqué que même autour de Châtelet les Halles, il y a de moins en moins de gringalets en jean ultra slim noir ou lamé, petit sweat à capuche zippé violet American Apparel, crayon khol sous l’oeil, et coiffure mi-crête punk mi-mulet Agassi?

Hier soir, de sortie dans une boîte parisienne du quartier de Montparnasse, je n’en ai vu qu’un seul (de trop).

Alors maintenant, vous allez me dire, que faire si on a investi dans la coupe de veuch tyranosaure rex et la garde-robe fluo?

Plusieurs solutions s’offrent à vous:

1. Mettez vous à organiser chez vous un tas de soirées déguisées. Ce sera pour vous un bon moyen « to socialize », et vous pourrez briller en remportant à chaque fois la palme du déguisement le plus abouti.

Au choix, des thèmes comme « fly me to the moon » -> soyez la soucoupe volante  fluo ; « Roland Garros » -> soyez notre Dédé Agassi préféré avec votre mulet réédité 2007 ; « Faune et Flore » -> vous serez le ver de terre grâce à vos ultra-slims, ou encore une hyène pour la coiffure – mieux encore, vous serez un ver luisant (c’est pas la classe, ça?) ; « YMCA » -> mettez simplement une moustache, un chapeau de marin, ou un casque de chantier, et vous vous fonderez dans le moule sans problème.

2. Rangez dans votre coffre de voiture toute votre panoplie fluo, en cas d’accident de nuit. Vous devancerez ainsi la future loi de sécurité routière qui obligera à toujours avoir dans son véhicule une veste fluorescente – et là , vous serez à l’avant-garde, donc forcément fashion.

3. Donnez vos pantalons taille XXXXXS à votre cousine qui a un petit enfant qui porte de 6 mois/1 an. Pas plus.

4. Tressez votre mulet. On ne sait jamais, ça risque d’être la prochaine mode?

5. Tant qu’à faire, osez la simple queue de rat.

Une seule chose: AGISSEZ VITE.

PUHLEASE : WEAR – A – GOD – DAMN – BRA!

Jeudi 29 mai 2008

bignonowithoutbra.bmp Which celebrity seems to have forgotten something?

A vous de deviner!

ENORME wardrobe malfunction, en tout cas. And it’s not like she doesn’t have the money to buy herself a goddamn bra!!

 (NB: i really like this girl though. But my feelings shouldn’t interfere with my strict fashion police duty :) ).

BIG NO NO: le short hawaien… by Marc C.

Jeudi 29 mai 2008

bignonocombescure.jpg

bignonocombeszoom.bmp

Même si vous êtes juste sorti à l’arrache chercher des packs d’eau… le short hawaïen en plein Paris, avec des chaussures bateau, ça reste un Big No No.

 (les rimes n’étaient même pas voulues :) ).

 Merci à Marc pour cette photo.

 Vous aussi, n’hésitez pas à m’envoyer des images de Big No Nos, ou au contraire de Streetwalker of the week!

BIG NO NO: j’ai rencontré Chapi Chapo

Lundi 26 mai 2008

chapichaponono9.bmp Chapi Chapo

Lors d’une de mes nombreuses visites de quartier de Paris avec le meilleur guide au monde, Claude Marti (j’en profite pour faire sa pub: martivisites.free.fr ) – cette fois-là c’était le quartier Saint Merri – , je suis tombée sur Chapi Chapo.

Ce couple mère-fille était THE epitome of the Big No No concept… c’est dire!

Déjà, comme le nez au milieu de la figure, vous aurez remarqué le couvre-chef, l’un rose, l’autre arc-en-ciel, en mode pseudo béret-pseudo « bibi de Carla B-S lors de sa visite au Buckingham Palace ».  Et après c’est tout le reste qui ne va pas. Jusqu’au collier de la plus jeune, tendance 1994, des fils en plastoc entrelacés ras du cou mode « faux tatouage henné » (mais si, vous savez! les trucs dégueulasses qu’on trouvait partout au début des 1990′s…). Je pense d’ailleurs que je n’en avais pas vu depuis 1995 MAXI.

Le summum du kitsch étant le sac brodé chatons (photo ci-dessous), juste mythique. Là je pense d’ailleurs que je n’en avais jamais vu de ma vie.

nonosacchatons.jpg Le fameux sac chatons… c’est chaud bou bou d’oser porter cela. Le pire: la boutique qui ose vendre cela. (Don’t get me wrong, I looooooove kittens, i’m only talking fashionwise of course)

chapichapo.bmp à gauche c’est moi… prendre en scred des gens en photo, c’est pas si facile… donc forcément, on est obligé de ruser… et de rater de nombreuses photos.

 

Big NO NO: la denim attitude

Lundi 26 mai 2008

nono8.jpg

La denim attitude façon « 501 + vieille veste diforme en jean clair assortie » : a NO-NO COMBINATION.

Big NO NO : la phacochère attitude

Dimanche 18 mai 2008

nono7highwaisted.bmp

Restaurant branchouille du 11ème. Tablée de jeunes branchouilles qui fêtent l’anniversaire d’un des leurs.

Parmi eux, notre big no no of the week… Cette jeune femme croyait sûrement avoir tout bon: le fameux pantalon large taille haute que tous les magazines de mode praise, LES couleurs de la saison (du bleu électrique et du jaune), le petit haut près du corps pour contraster avec la fluidité du bas, et même des ongles bleu marine oh so fashion…

Mais voilà: attention à l’effet phacochère. Trop de taille haute tue le taille haute. Trop de couleur tue la couleur. Trop de fluidité tue la fluidité.

You tried too hard, girl.

Mais ne t’inquiète pas: tu pourras recycler ton pantalon à l’avenir, pour ton 9ème mois de grossesse.

O-M-G: MOM JEANS ALERT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Back to the 90′s…

Vendredi 9 mai 2008

bignono3.bmpbignono3zoom.bmp Mom jeans… NO NO.

Comment vous dire… Les Anglosaxons ont un mot parfait pour décrire ces images: frumpy.

Je resitue: 1992 – Makoumba Club.

Ah! mais non! Je fais malheureusement erreur: nous sommes bien en mai 2008, dans un bar branché d’Oberkampf!

 La paire de « Mom jeans » est la pièce phare de cet outfit désastreux. Mais dommage pour cette pauvre jeune femme, le reste ne le rattrape en rien: baskets blanches pourries, vieux débardeur blanc dégueu, et le cheveu filasse en plus (et là vous ne voyez pas la barrette rouge ignoble)! Je n’aime pas être méchante, mais là, c’est juste pas possible. PAS POSSIBLE.

J’ai même honte pour la réputation de ce bar que j’adore pourtant. Moi, c’est bon, je le connais, je sais qu’il est stylé. Mais imaginez quelqu’un qui y débarque pour la première fois! Il en sort en courant!

Car voici ci-dessous le reste de ce groupe tout droit sorti des années 1990:

bignono4.bmp Le pull autour de la taille… NO NO.

bignono5.bmp les converses et le pantacourt… NO NO.

bignono6.bmp Le sac à dos (ET le pull autour de la taille)… WTF were you thinking???????

BIG NO-NO: l’énorme trou dans le collant

Dimanche 27 avril 2008

bignono2.bmpbignono2zoomrondrouge.bmp

Prenant un petit verre en terrasse près de l’école militaire avec une très chère amie, je commence à faire une de mes activités préférées: observer les gens qui passent. Là, je n’avais même pas à faire un effort: cette jeune femme se paradait pour je ne sais quelle raison devant le café, ce pendant plus d’une demi heure. Forcément, je la remarque. Ouais, ouais, elle pourrait être un peu stylé, même si son look est un peu trop 2007 et que les collants de laine par 26 degrés à l’ombre, c’est pas top top.

Mais tout d’un coup, mon regard se fixe sur sa cuisse droite: elle avait deux trous rouges au côté droit.

(désolée, j’adoooooore Rimbaud)

 Pour être plus sérieuse, elle avait effectivement deux ENOOOOORMES trous sur son collant au niveau de la cuisse droite. Et non, ce n’était pas voulu dans une allure punk. Et ça, vraiment, chère jeune femme: c’est pas gérable.

12