gros craquage une nouvelle fois sur du tye and dye… une seconde exception qui surconfirme la règle?

11 juin 2008

robezadigtyeanddye.bmpZadig et Voltaire

 

Mon coup de coeur fashion du film Sex & The City…

9 juin 2008

giuseppezanotti.jpgGiuseppe Zanotti

Mais, si, vous savez! Celles que Samantha porte alors qu’elle est allongée nue sur une table recouverte de home-made sushi!

Sublimissimes.

 

Suis-je la seule à qui cela fait total pitié?

7 juin 2008

cindysanderbadge.bmphttp://cindysander.m6store.fr/

cindysander.gifcindysander.gifTout de suite, je vous vois venir: « mais c’est du second degré! ».

I know. C’est même du 38ème degré. Ce n’est pas le problème.

Vous allez me dire: « c’est ton point de vue fashion qui te fait dire que ces badges ne sont pas gérables? ». Eh bien, même pas. J’adore les badges (en particulier les badges APC - www.apc.fr). Et j’adore le second degré en fashion (j’étais la première à me ruer sur les tank tops de la marque Joie imprimés « Fashion sucks »).

C’est pas ça, l’idée est plutôt marrante, j’avoue… Mais je trouve que quelque chose cloche.

Déjà, I’m sorry but all the people I’ve seen who were actually wearing these badges n’ont aucun second degré. Ce sont des gens qui veulent se donner un genre « regardez je suis un gros cool trop fun ». Je parie même que ces gens n’ont même pas dû voir le casting de cette fameuse Cindy Sander (qui était, il est vrai, totalement HILARANT, particulièrement la petite chorégraphie sur la chanson de Nadiya « et c’est partie pour le show » – laquelle me fait déjà me rouler parterre).

Deuxièmement, le concept des « I Heart sth » est usé de chez ultra usé. Les seuls qui ont réussi brillamment à le renouveller, mais en toute sobriété, je trouve que c’est APC (cité deux foix en un seul et même article, mais je leur fait de la pub grave, là!), avec leurs T-Shirt de la collection « magasin général »  avec un médiator à la place du coeur.

Enfin. Let it go. This joke is sooooo march 2008. C’était marrant la semaine, voire les deux semaines après le passage de son passage au casting, quand en échangeant après coup avec nos amis nos impressions de nos matages de la Nouvelle Star, on se rendait compte qu’on s’était poêlé tous en même temps. Là, le buzz a tué le buzz. Rien qu’à voir la prestation de Cindy Sander à Baltard, sincèrement, ce n’était même pas marrant, c’était du réchauffé, voire du microondé. Comme dirait ma mère, « les blagues les plus courtes sont les meilleures ». Wake up guys, on est en juin 2008, et franchement, ne me dites pas que rien d’au moins aussi drôle n’a été vu à la télé depuis!

(et personnellement, j’ai préféré le casting de Valentina http://www.wideo.fr/video/iLyROoaftf05.html - je crois que peu de personnes l’ont relevé, mais il était juste MYTHIQUE – allez vraiment voir le lien, ça vaut le coup)

Girls, if you wanna wear leggings, please stop flashing your camel toe

7 juin 2008

sharonstonecameltoe.jpg

Je suis la première à mettre des leggings (ah! oui j’en profite pour vous dire qu’on ne dit pas « un legging », mais « des leggings », autant qu’on ne dit pas « un ciseau », mais « des ciseaux », ou encore qu’on ne dit pas « un espèce », mais une « espèce ») à toutes les sauces depuis 2005, je choque même certaines de mes amies lorsque l’hiver à Paris je ne porte qu’un T-Shirt long sur des leggings (« Meuf, tu n’as pas de pantalon là, c’est chaud! »).

Mais une chose est sûre : i’m always super careful that there is absolutely no camel toe action going on down there.

Evidemment, ça dépend : maybe it’s deliberate, maybe it’s your thing to flash your crotch.

Mais si ce n’est pas le cas: s’il vous plaît, faites attention.

Et ne versez pas dans l’effet inverse, où c’est justement trop lâche devant et donc absolument immonde. Une marque a tenté de fabriquer des « low crotch leggings » effet sarouel, mais – images ci-dessous à l’appui – ce n’est pas du tout du tout DU TOUT flattering (j’appelle ça « l’effet pampers »).

locrotchleggings500.jpg

Tecktonik et Mulet, même combat

7 juin 2008

tecktonik.jpgmullet.jpg

CECI EST UN AVERTISSEMENT POUR TOUS LES « TECKTONICIENS » TOUJOURS EN VIE:

Let it go.

The trend is over. It is soooo 2007.

Just like the mullet is so 1982.

Or like Larusso is 1998.

Non, sérieusement: n’avez-vous pas remarqué que même autour de Châtelet les Halles, il y a de moins en moins de gringalets en jean ultra slim noir ou lamé, petit sweat à capuche zippé violet American Apparel, crayon khol sous l’oeil, et coiffure mi-crête punk mi-mulet Agassi?

Hier soir, de sortie dans une boîte parisienne du quartier de Montparnasse, je n’en ai vu qu’un seul (de trop).

Alors maintenant, vous allez me dire, que faire si on a investi dans la coupe de veuch tyranosaure rex et la garde-robe fluo?

Plusieurs solutions s’offrent à vous:

1. Mettez vous à organiser chez vous un tas de soirées déguisées. Ce sera pour vous un bon moyen « to socialize », et vous pourrez briller en remportant à chaque fois la palme du déguisement le plus abouti.

Au choix, des thèmes comme « fly me to the moon » -> soyez la soucoupe volante  fluo ; « Roland Garros » -> soyez notre Dédé Agassi préféré avec votre mulet réédité 2007 ; « Faune et Flore » -> vous serez le ver de terre grâce à vos ultra-slims, ou encore une hyène pour la coiffure – mieux encore, vous serez un ver luisant (c’est pas la classe, ça?) ; « YMCA » -> mettez simplement une moustache, un chapeau de marin, ou un casque de chantier, et vous vous fonderez dans le moule sans problème.

2. Rangez dans votre coffre de voiture toute votre panoplie fluo, en cas d’accident de nuit. Vous devancerez ainsi la future loi de sécurité routière qui obligera à toujours avoir dans son véhicule une veste fluorescente – et là , vous serez à l’avant-garde, donc forcément fashion.

3. Donnez vos pantalons taille XXXXXS à votre cousine qui a un petit enfant qui porte de 6 mois/1 an. Pas plus.

4. Tressez votre mulet. On ne sait jamais, ça risque d’être la prochaine mode?

5. Tant qu’à faire, osez la simple queue de rat.

Une seule chose: AGISSEZ VITE.

Sex and the city – the movie – critique d’Emilie Jolie

2 juin 2008

sexandthecitymovie.jpg

Ah là là … que de déception …. je suis une très grande fan de la série (sauf moins la saison 6), et en particulier des premières heures de celle-ci… ce film n’a rien à voir avec sa version petite écran. Ce que la série avait de brillant (dialogues cinglants, étude sociologique des new yorkaises, point de vue sans tabous sur le sexe et les relations) est totalement absents du film. En gros, zéro sex (sauf quelques blagues par-ci par-là, lourdes d’ailleurs), zéro humour new yorkais… à la place que du miel, des quadras hystériques, du « product placement » à mort (ca en devient ridicule), et des discours sans fin soporifiques à souhait sur le mariage. Complètement cliché. Ca aurait du s’appeler : « pouffes and the city ». Ce qui n’a rien arrangé c’était la salle remplie d’adolescentes post-pubères en train de hurler et applaudir, et ce dès la bande d’annonce. C’était presque aussi insupportable que les hurlements de nos quatre commères. Un navet rare en son genre…  A défaut du regard aiguisé, cru et croustillant auquel nous avait habitué la série, l’adaptation au cinéma de Sex and the City ressemble à une mauvaise comédie romantique tintée de souvenirs d’un humourtrash mais juste pour produire au résultat des blagues plus que douteuses. Nos 4 héroines  moins culottées qu’elles ne le furent, traversent les dilemnes passionnants de la quarantaine  : to get marry or not to be, qui dessine la plus belle robe de mariée, Caroline Herrera ou bien Vivienne WestWood? ? ……Et bien c’est la deuxième qui l’emporte avec un mini spot de pub intégré à ce très très long métrage gnangnan de 2h25. Et ce n’est pas tout, ce film édulcoré nous permet d’en savoir et surtout d’en voir toujours plus sur la gamme produit de Louis Vuitton, Starbucks, IWC et j’en passe…la liste est longue.
A vous de voir, 7€ pour voir Carrie enfiler des meringues devant ses copines qui commencent à défraîchir, avec en filigrane un trop trop long spot de pub.
Un petit conseil : pour moins cher autant se louer les premières saisons et se délecter de l’authentique et originale sex in the city attitude dans son canapé. Cela vous épargnera une petite déception en ces jours de grisouille.

C’est plutôt flatteur, mais bon…

2 juin 2008

Isn’t it one coincidence too many?…

 C’est ce que je me suis demandée en lisant ce matin mon cher magazine Elle que j’ai sorti tout chaud de ma boîte aux lettres, lorsque je suis tombée sur un article spécial Tye and Dye.

Sachant que le Elle de la semaine dernière avait un article sur la couleur jaune, et un autre sur les robes longues.

 Are Elle editors reading frenchfashionguru?

Le monde de la mode est en deuil…

2 juin 2008

ysl.jpg R.I.P.

Yves Saint Laurent just passed away.

 Que serait la mode et le chic français sans lui?

Is THIS supposed to make you wanna buy the clothes??!!

30 mai 2008

vb3.jpg This is the new Marc Jacobs ad. Yeah. Seriously.

Now for real. Is this supposed to be attractive?

Looks like an ad for raisins or for some pruneaux d’agen, don’t cha think?

PUHLEASE : WEAR – A – GOD – DAMN – BRA!

29 mai 2008

bignonowithoutbra.bmp Which celebrity seems to have forgotten something?

A vous de deviner!

ENORME wardrobe malfunction, en tout cas. And it’s not like she doesn’t have the money to buy herself a goddamn bra!!

 (NB: i really like this girl though. But my feelings shouldn’t interfere with my strict fashion police duty :) ).

12345...7