**** NEW NEW NEW NEW **** guest star chronicles! -> go check out Emilie’s and Marc’s contributions

29 mai 2008

la folie des bustiers

29 mai 2008

moibustierrose.bmp Ma nouvelle robe bustier rose avec détail dentelle en bas.

J’ai déjà fait écrit récemment un petit article sur ma petite robe bustier argent et bleu électrique, pour laquelle je m’étais battue corps et âme.

 Voici maintenant ma nouvelle petite robe bustier rose. Pourquoi je l’adore?

- la poitrine élastiquée ne comprime pas, tout en tenant très bien ;

- l’étoffe épaisse est super agréable à porter, et très qualitative ;

- ce rose est pile le rose que je recherchais: ni « pouffe-barbie », ni « rose mémère ». Pile le rose qui met en valeur le bronzage, fait un peu girly mais pas ado ;

- la longueur est parfaite: ni trop courte, ni trop longue, juste comme il faut ;

- le bas ajouré est juste trop mimi ;

- enfin, en général sur la robe bustier, je trouve que cette forme met en valeur les petits gabarits comme moi, fière de mon 1,60 mètre.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, n’est-ce pas?

29 mai 2008

tyeanddyeoim2.bmp

Bon, okay, j’avoue. J’ai craqué sur une mini robe resserrée sur les hanches tye and dye.

MAIS: c’est une exception qui confirme la règle. Car c’est du mini mini mini tye and dye au niveau de la poitrine (et non l’overdose de délavage comme on voit ces temps-ci). Et puis elle est prune. Et puis j’arrête de me justifier, je l’adore! :)

BIG NO NO: le short hawaien… by Marc C.

29 mai 2008

bignonocombescure.jpg

bignonocombeszoom.bmp

Même si vous êtes juste sorti à l’arrache chercher des packs d’eau… le short hawaïen en plein Paris, avec des chaussures bateau, ça reste un Big No No.

 (les rimes n’étaient même pas voulues :) ).

 Merci à Marc pour cette photo.

 Vous aussi, n’hésitez pas à m’envoyer des images de Big No Nos, ou au contraire de Streetwalker of the week!

The art of walking in heels… or not … by Emilie Jolie

29 mai 2008

diesel1.jpg Diesel nailed it right there : yesss, you’re even supposed to do all that in heels : just takes practice ;-)…

Ma première petite chronique sur ce blog… sur un sujet qui tient à coeur n’importe quel esthète…

Vous avez sûrement déjà du voir la chose… redoutable… vous êtes dans la rue, et là vous voyez quoi… une autruche ? Non, même si l’allure y ressemble… une touriste Texane de passage à Paris ? Raté non plus… mais zut alors, qui est donc cette jeune femme à l’allure clopinant-clopinant, les genoux inconfortablement pliés au dessus des pieds, qui tente tant bien que mal de se déplacer, mais nous donne un vague malaise, comme celui de voir un enfant de 1 an tenter faire ses premiers pas… vous avez deviné ? bien… il s’agit d’une fille qui veut bien faire, qui a lu que les talons c’est beau, ça donne de l’allure, du chic, ça allonge les jambes, bref c’est indispensable… sauf qu’elle a oublié le secret : point de talons sans savoir marcher dedans … 

Car… ne pas savoir, ou ne pas maîtriser, l’art de marcher sur des hauts talons, est un énorme DON’T.  Rien de pire que de ne pas savoir marcher avec des talons. Autant les oublier aux vestiaires, et mettre du plat. Vous imaginez voir Aurélie Dupont à la première du Lac des Cygnes, ne pas savoir faire une pirouette avec ses pointes ? Et bien c’est pareil en voyant une magnifique paire de Louboutin ou Manolo Blahnik être ridiculisées par une allure d’autruche à son 4ième shot de tequila.  C’est non seulement un sacrilège, et pas beau, mais surtout … pas sexy … En effet nos amis les males n’aiment pas se sentir dupés. Ils adorent les talons, mais à condition de ne pas les remarquer, vous voyez ce que je veux dire ? Le trip : « aie, j’ai les pieds flingués, je suis meurtrie, je ne peux plus marcher, mais je continue car j’ai lu dans Miss. Mag’ que les talons c’est sexy » c’est un véritable tue l’amour. Autant se barbouiller de fond de teint devant son chéri. Impensable.

Girls : when it comes to heels the secret is looking like you were born with them on. Like you could run a marathon in them.  You should be able to run after a bus, go shopping endlessly, dance like there is no tomorrow in them and make love with them on too (quite fun actually) …. Shortly put: it has to look like *second nature*. 

Si ça ne vous vient pas naturellement (effectivement 15 ans de danse classique ça aide…), ou si vraiment vous avez essayé mais n’y arrivez pas, ne désespérez pas! Je vais vous donner quelques conseils J, pour réussir votre baptême du talon haut la main :

1. Pas de talon, sans savoir bien se tenir.

C’est indispensable. Posture posture posture.  Donc si vous avez des soucis à ce niveau là, commencez déjà par corriger ce défaut. Entraînez vous chez vous, à marcher avec des livres sur la tête… prenez des cours de danse classique ou des cours de barre au sol : deux cours géniaux pour les débutants :

- Les cours de Bertrand Barena au centre Stanlowa à la salle Pleyel (www.ecole-danse.com)

-  Cours de Frédéric Lazzarelli au Centre de Danse du Marais (www.parisdanse.com)

Le pilates aussi c’est top pour la bonne posture: excellent cours au Centre Element (www.elementparis.com)

Comme mon ancienne prof de danse nous disait: imaginez que vous avez un fil qui va du sommet de la tête au sacrum.  Visualisez le bien. Puis imaginer qu’on tire le fil vers le haut et vers le bas : vous êtes comme un pantin qu’on étire.  Attention à serrer le ventre, pour ne pas se cambrer (le cambrage maitrisé sexy, ca vient après les filles, une fois qu’on sait maitriser la bonne posture de base). 

2. If you aren’t used to wearing heals… start low. Think: baby steps. Il ne sert à rien d’aller du plat au 10 centimetres. Commencer petit à petit : d’abord avec 4, puis 6 etc. 

3. Entraînez vous chez vous.

Mettez vos talons chez vous (tant pis pour les voisins !).  Habituez vous à être à l’aise avant d’attaquer dans la rue…

4. Pensez à votre taille… Si vous êtes grande, attention à l’allure grande perche.

Oui, les tops modèles mettent des talons : mais elles savent marcher dans des talons (c’est leur métier). Donc je conseil aux filles pas très à l’aise en talon, et faisant plus de 1m70, de penser plus petit que 7 cm. Plus grand ça fait drague queen. Pas sexy.

5. Inversement, si vous êtes de petit gabarit attention au syndrome échasses.

Il ne faut pas qu’on voit la ruse : en gros il faut remarquer votre allure, ou votre magnifique paire de chaussures, et non la hauteur du talon. Ca doit passer inaperçu.

6. Attention aux plateformes.

 Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est plus difficile de bien savoir marcher avec, qu’avec des stilettos. Pourquoi ? Parce qu’elles sont encore moins naturelles, dans la mesure où elles ne suivent pas la cambrure du pied. Donc là encore, commencez petit à petit.

7. Le secret en talons c’est de ne pas trop plier les genoux.

C’est de marcher comme sur une ligne, en *dépliant* la jambe à chaque pas. Très important. Ca allonge la jambe, et c’est le secret pour une allure digne de star. Ne vous inquiétez pas, ça deviendra de plus en plus facile. Pour vous entraînez …

8. Regardez des défilés de mode.

Bien sur il ne s’agit pas d’imiter la démarche des mannequins (ce serait ridicule !) mais de s’en inspirer largement…ce qui nous emmène à l’avant dernière leçon …

9. Point de talon sans confiance en soi.

Pour porter dignement et avec classe le talon haut, il faut s’aimer, avec ses qualités et ses défauts, et être fière de soi. Donc les complexes au placard quand on sort ses 10 cm…

10. Enfin, il faut aimer ça.

Car rien n’est pire que la simulation n’est-ce pas : un jour où l’autre ca se sait ;-) . Donc si malgré tout, vous avez une sainte horreur de marcher sur plus de 4 cm, vous n’y arrivez pas, vous souffrez, et vous soufflez, laissez tomber. Faites un tour chez Repetto, achetez vous une magnifique paire de ballerines, portez les fièrement : et rappeler vous au moins une chose : vous êtes belles même à plat :-) .

Bon sur ce je vais courir prendre mon rer… am I wearing heels now? No, actually I’m not, I’m wearing my flat turquoise elf boots !

Pourquoi Urban Outfitters ne se sont-ils toujours pas implantés en France?????

26 mai 2008

Mes deux dernières années entre New York et Montréal m’ont rendue accroc… Et je ne rêve que d’une chose: y retourner le plus vite possible pour y faire une razzia et faire chauffer la CB.

Mais d’ici là, je n’ai plus qu’à rêver à cette robe bustier sportswear sublime qui va literally hanter mes nuits… c’est grave, Docteur?

robebustierurbanoutfitters.bmp Urban Outfitters… La marque que je soupçonne d’avoir été créée pour flinguer mon compte en banque…

Un peu de régression ne fait de mal à personne…

26 mai 2008

fleurscheveux.jpg Mes petites fleurs blanches et jaunes… mon nouveau coup de coeur

Eh! oui, j’ai l’impression que plus le temps passe, plus il est jouissif de porter des petites robes baby doll, des babies, des ballerines, des serre-têtes… et donc pourquoi pas aussi des fleurs dans les cheveux? Jouissivement régressif, ou régressivement jouissif, je ne sais pas, mais en tout cas, perso, j’adore!

Et pour 1,90 euros chez H&M, pourquoi s’en passer? 

Somebody is probably hating me right now…

26 mai 2008

robebustieriro.bmpMy dreamdress… qui a failli me passer sous le nez!

A force de grosse pression sur la vendeuse – que je remercie encore car elle a compris ma détresse totale – , j’ai réussi à chopper THE robe bustier que j’avais repérée depuis quelques semaines déjà et dont je rêvais la nuit, et qui malheureusement était en totale rupture de stock… Celle-ci n’échappait pas à la règle, et avait été réservée par une cliente qui était censée passer la chercher.

But screw her, I got the dress!!!!! And the shopgirl is my hero!!!!

la veste sans manche en fourrure… la Kate Moss attitude

26 mai 2008

furcoat.bmp

ATTENTION! Je ne veux absolument m’attirer les foudres des défenseurs des animaux, car 1/ j’aime les animaux plus que les hommes 2/ je suis totalement contre le port de fourrure.

Mais là, on va dire qu’il y a prescription (comme Phoebe et le manteau en vison de sa grand-mère…) car cette veste date sûrement d’avant la crise des fusées.

C’est en passant quatre jours génialissimes chez ma chère amie Juliette dans les Alpes de Haute Provence que j’ai découvert cette petite merveille dans son armoire.

Et quand je dis « merveille », c’est un euphémisme. C’est un véritable bijou.

A porter pour sortir à Paris, NY, ou Montreal, avec un mini-short pour jouer la carte décalée, et vous voilà propulsée reine de la night et de la fashion. C’est pas la classe, ça?

BIG NO NO: j’ai rencontré Chapi Chapo

26 mai 2008

chapichaponono9.bmp Chapi Chapo

Lors d’une de mes nombreuses visites de quartier de Paris avec le meilleur guide au monde, Claude Marti (j’en profite pour faire sa pub: martivisites.free.fr ) – cette fois-là c’était le quartier Saint Merri – , je suis tombée sur Chapi Chapo.

Ce couple mère-fille était THE epitome of the Big No No concept… c’est dire!

Déjà, comme le nez au milieu de la figure, vous aurez remarqué le couvre-chef, l’un rose, l’autre arc-en-ciel, en mode pseudo béret-pseudo « bibi de Carla B-S lors de sa visite au Buckingham Palace ».  Et après c’est tout le reste qui ne va pas. Jusqu’au collier de la plus jeune, tendance 1994, des fils en plastoc entrelacés ras du cou mode « faux tatouage henné » (mais si, vous savez! les trucs dégueulasses qu’on trouvait partout au début des 1990′s…). Je pense d’ailleurs que je n’en avais pas vu depuis 1995 MAXI.

Le summum du kitsch étant le sac brodé chatons (photo ci-dessous), juste mythique. Là je pense d’ailleurs que je n’en avais jamais vu de ma vie.

nonosacchatons.jpg Le fameux sac chatons… c’est chaud bou bou d’oser porter cela. Le pire: la boutique qui ose vendre cela. (Don’t get me wrong, I looooooove kittens, i’m only talking fashionwise of course)

chapichapo.bmp à gauche c’est moi… prendre en scred des gens en photo, c’est pas si facile… donc forcément, on est obligé de ruser… et de rater de nombreuses photos.

 

12345...7