Zoom sur… Shanghai Tang

5 mai 2008

shanghaitang.bmpshanghaitang2.bmpShanghai Tang

La Maison de la Chine place Saint Sulpice (Paris 6ème) est vraiment l’une de mes adresses préférées du quartier.

Tout d’abord, on peut y déjeuner divinement  bien, dans une ambiance ultra zen. Commandez la soie de farine (je sais, le nom de ce plat est un peu obscur, mais c’est délicieux). C’est idéal pour une déjeuner one-on-one entre filles.

Ce mini-restaurant se transforme l’après-midi en salon de thé, où vous pourrez déguster des pâtisseries orgasmiques du voisin Pierre Hermé tout en sirotant un petit thé fumé.

Vous pourrez aussi vous concocter de petites vacances dans l’Empire du Milieu grâce à l’agence de voyage.

 Mais ce qui est GENIAL à la Maison de la Chine, c’est la boutique Shanghai Tang. Je rêve déjà d’une de leurs robes chinoises magnifiques. Ce qui est bien chez Shanghai Tang, c’est que c’est carrément mettable. Et ça, ce n’est pas évident. Qui n’a jamais rapporté d’un de ses voyages en Asie un vêtement qui paraissait super sur place, mais complètement immettable à Paris, hors soirées déguisées? Ici, ça reste super sobre. Et les matières sont ultra qualitatives. Si vous n’osez pas la robe, laissez vous tenter par un joli porte carte, un petit sac, ou une belle étole.

Attention, vous risquez d’avoir un petit choc sur les prix, certes un peu élevés je l’avoue, mais la qualité est là. Et ça, au moins, vous le porterez! 

www.shanghaitang.com

 

Streetwalker of the week

27 avril 2008

streetwalkeroftheweek.bmp

Ce couple, je l’ai adoré au premier regard.

Déjà, vraiment, la fille, chapeau bas: Mademoiselle est arrivée dans le café avec sa robette à carreaux jambes nues (rien que pour ça, merci, car je me sens bien seule à Paris à porter des mini-robes…), et est repartie, comme le temps s’était un peu rafraîchi, avec un jean. Et ça, c’est génialissime. Avoir penser à embarquer un jean, tout d’abord. Un beau jean en plus. Et être stylée dans les deux tenues, enfin, c’est la classe.

Et que ce soient son pendentif, sa ceinture, son sac (qui est malheureusement caché par Monsieur, mais qui était dans un cuir superbe, de la même couleur que la ceinture – visiblement du vintage), ou ses lunettes de soleil… Vraiment j’ai adoré son style un peu « hipster new yorkaise ».

Et son copain lui est aussi parfaitement assorti. C’est pourquoi j’ai donc décidé de les prendre en photo à deux (je suis juste un peu attristée d’avoir caché ce magnifique sac…)

BIG NO-NO: l’énorme trou dans le collant

27 avril 2008

bignono2.bmpbignono2zoomrondrouge.bmp

Prenant un petit verre en terrasse près de l’école militaire avec une très chère amie, je commence à faire une de mes activités préférées: observer les gens qui passent. Là, je n’avais même pas à faire un effort: cette jeune femme se paradait pour je ne sais quelle raison devant le café, ce pendant plus d’une demi heure. Forcément, je la remarque. Ouais, ouais, elle pourrait être un peu stylé, même si son look est un peu trop 2007 et que les collants de laine par 26 degrés à l’ombre, c’est pas top top.

Mais tout d’un coup, mon regard se fixe sur sa cuisse droite: elle avait deux trous rouges au côté droit.

(désolée, j’adoooooore Rimbaud)

 Pour être plus sérieuse, elle avait effectivement deux ENOOOOORMES trous sur son collant au niveau de la cuisse droite. Et non, ce n’était pas voulu dans une allure punk. Et ça, vraiment, chère jeune femme: c’est pas gérable.

BIG NO-NO: j’ai beau faire l’apologie du jaune, là ça ne passe pas

27 avril 2008

bignono.bmp

Ai-je vraiment besoin de commenter?

Yellow is the new black

24 avril 2008

yellowisthenewblack.bmp

The title says it all…

Longtemps dénigré, puis revenu en fanfare au printemps 2007, le jaune n’a pas fini son ascension. Je prévois son apogée l’été 2008…

En tout cas, personnellement, je cautionne à fond!!!!

 

SOON TO COME… les Big No-Nos de la rue

24 avril 2008

Ce weekend, je vais commencer la chasse aux Big No-Nos (ou si vous préférez: fashion faux pas, désastres vestimentaires, profondes fautes de goût, preuves que le ridicule ne tue pas, bombes H pour la rétine…) dans les rues parisiennes.

 J’ai hâte.

 

Le Kimono

23 avril 2008

kimono.bmp

S’il y a bien un pays qui me fascine, c’est le Japon.

Son Histoire, sa culture, sa philosophie de la vie, sa cérémonie du thé, sa vaisselle, sa littérature (j’en profite pour faire la promo de mon nouvel auteur fétiche, Haruki Murakami), ou ses spécialités culinaires… vraiment je raffole du Japon.

C’est pourquoi j’ai trouvé mon prochain achat: un kimono de chez Kimonoya.

Quoi de plus jouissif que de se glisser dans un magnifique kimono en sortant de son bain? Ou encore de prendre une ricoré sur sa terrasse face à la mer juste drapée dans ce merveilleux vêtement de soie?

(www.kimonoya.fr)

Naeem Khan, un créateur prometteur

23 avril 2008

naeemkhanrobe.bmpSpring 08

 

naeemkhan.bmpLe créateur indien Naeem Khan

Comme mon cher Martin, j’ai de nombreux rêves. Et en ce moment, I have a dream that one day I will own a dress by Naeem Khan. (ah et je rêve aussi de m’offrir une paire d’escarpins Louboutin)

Ce créateur indien, je le prédis – mark my words – est la star de la mode de demain. Toutes les actrices hollywoodiennes vont se battre pour porter l’une de ses robes sur tapis rouge.

Car les robes de Monsieur Khan sont tout simplement à tomber par terre. Les mots me manquent… je vous laisse aller sur son site :

naeemkhan.com .

Vanessa Bruno se lance dans la musique….

23 avril 2008

Vanessa Bruno se lance dans la musique.... dans Actualité fashion compil-vanessa-bruno51

Une compilation de quatorze morceaux zen à tendance folk, idéale comme musique d’ambiance.

Perso, je suis pour. En fan absolue de cette créatrice, je ne peux que cautionner. Et puis les designers qui se mettent dans la musique, je trouve ça plutôt sympatoche. (j’en profite pour vous envoyer sur www.apc.fr pour écouter les diverses et nombreuses compil’, vous ne pouvez que trouver votre bonheur).

Et en plus d’être un achat fashion, c’est un achat solidaire: à chaque CD acheté, cinq arbres seront plantés.

(NB: vous ne vous êtes jamais posés des questions sur ce genre de trucs vous? Ca veut dire quoi « j’achète le CD, et on va planter cinq arbres? Où? Quand? Quoi comme arbre? Cinq arbres pile à chaque fois? Ou c’est une moyenne? Ou c’est symbolique, un peu comme mes 1000 litres de kerozène – ATTENTION! cette dernière private ne sera comprise que par quatre personnes).

CD « Plant a Tree » - 16,99 euros – disponible à la FNAC et dans toutes les boutiques Vanessa Bruno

Pour celles qui partent au ski pour profiter des dernières neiges… le cache-oreilles

21 avril 2008

cacheoreillesfourure.jpgcacheoreillesmythique.bmp

A gauche, un cache-oreilles en fourrure grise. La classe. Vous pourrez frimer à Megève.

A droite, un cache-oreilles dégoté dans le chinatown de Montréal. Le style. Vous pourrez frimer à Avoriaz.

Lorsque j’ai dégoté ce cache-oreilles mythique, j’étais avec une de mes plus chères amies, et nous faisions une expédition shopping pour une soirée « spéciale chapeaux ». Au départ, cela partait d’un trip, mais à bien regarder, ce cache-oreilles avait pour vocation d’être véritablement porté dans la rue: par temps très froid, habillée super sérieux et sobre, avec une doudoune courte Moncler, et ce cache-oreille nounours pile en touche de fantaisie, c’est juste génialissime.

Evidemment, ne pas s’habiller en « basket fluo, t-shirt fluo, et vernis fluo » pour le mettre. (Ne pas s’habiller comme ça tout court en fait.)

 

1...34567