Exposition Valentino en juin au musée de la mode et du textile à Paris!!!!

20 avril 2008

www.lesartsdécoratifs.fr

expovalentino.bmp  Du 17 juin au 21 septembre 2008

La qualité des expositions du musée de la mode et du textile (aile du musée des arts décoratifs, au Louvre) n’est plus à démontrer, les sublimes rétrospectives Hermès ou Yohji Yamamoto restant particulièrement gravées dans mon esprit.

Donc notez bien ces dates! Car Valentino, couturier italien de génie, a même donné son nom à une nuance de rouge, et ça, c’est la classe.

New York, ville de mode – sélection de boutiques à checker out

20 avril 2008

New York, ville de mode - sélection de boutiques à checker out dans Zoom sur... UNE VILLE 9781595910363H

Jeffrey, le colette new yorkais

449 W 114th street

Kiki de Montparnasse, ambiance boudoir pour dessous (et accessoires…) coquins et chics

79 Greene Street

Intermix Inc, un multimarque de luxe avec une fantastique sélection de Missoni, Chloé, Pucci ou encore Stella McCartney

98 Prince Street

Opening Ceremony, un multimarque pour hipsters

35 Howard Street

Marc Jacobs, le génie du style new yorkais

403 Bleecker Street

Manolo Blahnik, évidemment

31 W 54th street

Adidas Original Store, le lieu branché underground typique new yorkais

136 Wooster Street

Prada Flagship Store, un chef d’oeuvre architectural

Broadway at Prince

Anna Sui, pour l’atmosphère féérique surréaliste de cette marque

113 Greene Street

Nom de Guerre, un incontournable de la scène mode new yorkaise – pour les branchés ultra pointus

640 Broadway

Ah la la… les bottes d’une fille…

20 avril 2008

lesbottesdunefille.bmp 

Jean-Michel Basquiat, barré et classe

19 avril 2008

 

basquiatpeinture3.jpg basquiat.jpgbasquiatpeinture.jpgbasquiat2.jpgjeanmichelbasquiat.jpg

Jean-Michel Basquiat, vous connaissez?
Cet artiste new yorkais, d’origine haïtienne, a su, malgré sa très courte vie de seulement 27 années, s’imposer comme un génie de l’art contemporain, en modelant un style art de rue inspiré du graffiti, complètement déjanté et torturé, ultra coloré, drôle même.

Okay, c’est mon peintre préféré. Okay, lorsque j’habitais New York, je pouvais passer des après-midis entiers à sillonner les petites galerie s d’art de Chelsea et de Soho juste pour tomber sur une toute petite oeuvre de lui.

Mais là, ce qui m’intéresse, c’est l’inspiration fashion qui se dégage de cet homme: Jean-Michel Basquiat transpire de style. Naturellement. A la fois à travers son oeuvre, à travers sa vie, à travers son personnage.

(ce n’est pas par hasard qu’il fut un temps avec Madonna…)

Un mot: Génialissime.

   

Zoom sur… Space FB

19 avril 2008

hautspacefb.bmpzoomhautspacefb.bmp Haut Space FB: la seule pièce non-unie du magasin…

spacefbbleu.bmp spacefbvert.bmp robes toutes simples, ultra pratiques et bien coupées

Encore une fois, pour vous expliquer cette découverte, je vais devoir faire une mini-digression sur moi.

Ayant habité quelques temps à Montréal pas loin du segment ultra hype du boulevard Saint Laurent, j’avais pris l’habitude, mes premières semaines, de remonter « The Main » dans des après-midis « exploration » pour découvrir un peu mon quartier et dénicher des bons plans.

C’est donc en remontant ce boulevard que je tombe sur un très grand espace type loft, une boutique de mode femme apparemment.

Space FB… un bien étrange nom. Derrière ces initiales se cache François Beauregard, un desginer québécois. Marque 100% canadienne donc.

Allez, hop, je rentre. Eh! bien, ce fut peut-être l’une de mes idées les plus brillantes de ma vie (ou peut-être pas).

Space FB, c’est sûr, c’est minimaliste. Mais minimaliste ne veut pas dire ennuyeux, ni commun, ni sans intérêt. Les couleurs sont très jolies (de beaux gris s ouris, d es mauves profonds ou des parmes délicats, des verts menthe ou amande…), quoique sobres. Les coupes sont féminines (beaucoup de robettes plus ou moins courtes, très fluides), mais pas chagasses. Les matières sont très simples (beaucoup de coton), mais c’est c ela qui  est agréable aussi. Un tout petit peu de dentelle en détails par ci par là. Presque aucun motif (sauf une ou deux pièces dans le magasin), quasiment que des unis. La plupart des modèles déclinés dans quatre cinq couleurs.

Zoom sur… Michal Negrin

19 avril 2008

michalnegrin.bmp Mes boucles d’oreilles chéries…

Lors d’une soirée crêpes New Yorkaise chez un ami franco-américain, je fis la rencontre d’une certaine A.. A peine les présentations faites que je flashe sur ses boucles d’oreilles: « Michal Negrin », me dit-elle.

Non, non, rien à voir avec Michal de la Star Ac (suis-je la seule à m’en souvenir?… oops). Et prononcez « Miral » surtout, sinon ça craint.

Michal Negrin, c’est une marque israëlienne de bijoux fantaisie tout simplement sublimes. Très rétro, très féminine, très classe, à tendance inspiration vintage (les sublimes broches camées, les perles)…

Rencontrer A. est peut-être la plus enrichissante rencontre de ma vie (je m’enflamme peut-être).

En tout cas, c’est une adresse à connaître. A NYC, vous trouverez un super stand chez ABC Carpet Home (Flatiron District, à deux pas de Union Square) ; à Paris, une boutique nichée en plein quartier Saint Sulpice, rue des canettes.

www.michalnegrin.com

ZOOM sur… Pinkyotto

17 avril 2008

pinkyottovertclair.bmp  pinkyottorobette.bmp  pinkyottovioletsurmoi.bmp    

   pinkyottonycdfinitif.bmppinkyottodfinitifvertsatin.bmp

Bon, pour vous en dire un tout petit peu plus sur moi, j’ai travaillé quelques temps à New York en plein Soho, et donc forcément, mes pauses déjeuner se transformaient souvent en pauses shopping dans Soho ou Nolita. C’est en marchant le long de Prince Street qu’en mai dernier, je remarque une nouvelle boutique toute petite à la devanture bonbon. Ma tête se lève, je vois le nom, « Pinkyotto »… Euh?… jamais entendu parler. Allez, j’ai du temps, je rentre, et puis vu la taille de la boutique, c’est pas ce petit tour qui va me retarder.

Je pense que rentrer dans cette boutique vu une des idées les plus brillantes de ma vie (bon je m’enflamme peut-être un peu). Car j’ai découvert PILE ce que j’aime (et que vous aimerez aussi, c’est sûr): des robes adorables et originales mais super faciles à porter, à la fois la journée et le soir, de belles matières flowy sans faire baba, de jolies coupes féminines et sexy mais pas du tout vulgos. Et une véritable empreinte de marque (ces robes ne ressemblent à aucune autre). Coup d’oeil sur les prix: des robes environ entre 120 et 250 dollars (je dirais une médiane de 163 dollars – grosse approximation là).

Mais, vous êtes en train de vous dire, pourquoi n’ai-je jamais entendu parler de cette marque? C’est que Pinkyotto est une toute petite marque new yorkaise entièrement fabriquée à Manhattan dans le East Village, avec souvent des pièces uniques, et qu’à ce jour il n’y a que trois boutiques (deux in the city, et à présent une à Williamsburg).

EN BREF: Pinkyotto, une marque 100% new yorkaise spécialisée en robettes abordables qui font un gros effet qui gagne à être connue…

 www.pinkyotto.com 

 

 

Les fameuses Minnetonka…

15 avril 2008

minnetonka31.jpg minnetonka1.jpg

Bon, je dois dire que je suis à la fois verte et fière, car mes Minnetonka, je les ai achetées en novembre dernier, et maintenant j’en vois partout dans Paris.

On pourrait prendre ces chaussures pour les nouvelles Uggs. Perso, je pense qu’elles sont là pour durer. Car elles sont vraiment multifonction:  dans un jean slim évidemment, elles sont sensas’, mais surtout l’été avec une mini-robe ou un micro-short, elles seront sublimes, stylées, et pas pouf.

Attention toutefois à ne pas faire de la surenchère avec les franges, keep it sobre, évitez d’ajouter à votre outfit un sac à franges ou toute autre robe indienne.

Je vous conseille de keep it simple dans votre choix de Minnetonka: exit le violet électrique ou la triple rangée de france. La meilleure couleur, à mon humble avis, c’est ce marron camel brut – c’est en tout cas celle qui fait le plus authentique. En ce qui conserne la forme, je sais qu’il existe des modèles lacés, des modèles plus ou moins haut… Là encore, je vous conseille des toutes simples, très basse. L’important étant d’apporter une touche « Sioux », et pas une touche « Cagole » à sa tenue.

Ah!… ENFIN mon propre blog de mode!!!

15 avril 2008

 moifashionblogplusgrand.bmpCa, c’est moi!

1...34567